Kanaka, Porter le front

Sagesse des îles Marquises

Kanaka est un mā’ohi né aux Marquises. Il a migré à Hawaï au début du IVème siècle faisant parti des premiers polynésiens à s’installer à Makaha au pied du Mont Ka’ala. Il s’y marie et fonde une lignée ancestrale des premiers rois d’Hawaï. Il transmet à la communauté les rites que son père lui a appris. Le respect des ancêtres, la bienveillance pour la nature, la célébration des lunes, des équinoxes et des moments importants de la vie. Il se couronne d’un cercle en dents de requin, son animal totem et offre des couronnes de fleurs et feuilles à ceux qui le méritent. Il honore leur front, le support de leur honneur.

Le front de Kanaka est grand, ouvert, lisse. Il raconte sa vie sur les flots tumultueux de l’océan et au creux des nuits étoilées. Sa chevelure drue et dense plante les racines de ses origines et de sa spiritualité. Son front ouvre sur sa connexion sacrée avec les dieux. Ses sourcils dessinent deux arcs de feu qui se froncent pour affirmer son pouvoir. Quand il sourit, ses sourcils libèrent la joie de vivre. Au milieu de son front, son totem de vie. Il est le centre du Maka et du Maka’au, l’œil qui bouge pendant le sommeil, l’œil qui capte en regardant au-delà de l’apparence, l’œil qui décèle les intentions de l’autre.

La couronne de fleurs, de feuilles, de tissus, de dents, de pailles symbolise la capacité de l’être humain à se connecter à sa couronne intérieure, à son œil interne, à son front de vie. Cet attribut extérieur pèse sur lui pour limiter son ego, son orgueil et son arrogance. Se parer d’une couronne telle un roi, c’est faire front, être courageux et dépasser les épreuves de la vie. S’habiller de fleurs, feuilles, de matières récoltées et cousues avec patience, c’est garder l’humilité de la nature dans son cœur. Choisir enfin l’or, l’argent, les bijoux du diadème royal, c’est porter la préciosité de la vie et le poids des responsabilités. En se connectant à son front, en portant son front, en affichant les sentiments sur son visage, nous révélons notre intérieur intime et notre force extérieure.

KANAKA_edited.jpg

Je porte mon front comme je porte mon divin,
sagesse et respect.

Aujourd’hui, Kanaka partage sa sagesse :

« Porter le front signifie accepter la part intuitive de soi, c’est se relier à sa nature profonde et instinctive. Je porte mon front contre l’animal que je viens de tuer pour l’aider à rejoindre les défunts. Je porte mon front contre mon enfant pour lui enseigner mes valeurs profondes. Je porte mon front face à mon ennemi pour lui montrer ma nature d’homme et partager notre vulnérabilité d’être. Je porte mon front comme un guerrier, comme un homme, comme un être doté d’une âme qui lit la lueur en chacun de nous. Je porte mon front comme je porte mon divin, avec sagesse et respect. »

Hawaï est un groupe d’îles situé dans l’Océan Pacifique Nord. Intégrée au triangle ma’ohi, les îles appartiennent à une culture ancestrale élégante, raffinée et profondément connectée à la nature. Hawaï vient de Hawaiki, le paradis ou l’espace des âmes reposées. Le mot signifie le souffle qui guide le temps.

Le culte Kanaka réfère à l’engagement du peuple hawaïen pour protéger ses racines, sa culture et ses croyances. Il appelle au retour aux principes qui forment la sagesse hawaïenne comme le Ho’oponopono ou le Huna.

KANAKA.jpg