méditation de la pyramide

La pyramide est aussi l'image de l'élévation.

Une pyramide.

Les pyramides sont le symbole de l’Egypte ancienne,

Le symbole du mystique, des mystères, d’une sagesse révolue.

Pourtant, les pyramides sont toujours là, ici et maintenant.

Elles se tiennent, elles se posent, elles s’étalent

Sur le désert au fil du temps et du sable.

Leur pouvoir, leur magie ne se sont pas éteints, bien au contraire.

 

Apprendre à méditer et s’élever, c’est se trouver dans une pyramide.

 

En apparence,

Il fait noir, très noir.

Tu te trouves dans un espace confiné,

Et tu te souviens des mystères médisants sur les pyramides.

Tu y vois un cercueil, un réceptacle de peur, un monde invisible que les regards extérieurs ne veulent pas voir et préfèrent ignorer, blasphémer, torturer pour ne pas accéder à sa beauté.

 

Dans cette chambre noire, il existe en réalité, la clé de la beauté.

 

Regarde désormais la pyramide de l’extérieur.

Tu vois sa forme, ses fondations, sa pointe dirigée vers le ciel.

Elle est le symbole du spirituel, de l’élévation et de l’ascension.

 

Ses fondations sont bien ancrées, bien solides.

Beaucoup disent qu’elle est fondée sur du sable,

Quoi de plus intangible ?

Et pourtant, rien n’est plus beau que ce sable.

Doré, fin, précieux, éloquent, puissant.

Ce sable est si pur qu’il peut se transmuter en verre,

Il peut se lever et devenir une douce tempête frottant la joue de son voyageur.

Il peut s’élever petit à petit pour incarner la matière.

 

Grâce à lui, grâce au sable, tu te glisses à l’intérieur de la Pyramide,

Tu pénètres dans cette chambre que personne ne voit à l’œil nu,

Et que seul, ton cœur saura reconnaître.

 

A l’intérieur de la Pyramide, la lumière est là désormais.

Des âmes s’activent,

Des êtres s’animent.

Tu peux lire les hiéroglyphes,

Tu peux entendre des chants,

Tu peux contempler leurs rituels.

 

Assis au centre de la Pyramide,

Ton corps, ton cœur et ton âme commencent à s’élever.

Tu suis alors le cheminement de sa dorsale,

De ta dorsale*.

(*Ou de la Kundalaini selon nos amis indiens.)

 

Ce rayon s’élève de la terre et reçoit la lumière du ciel.

Concentre-toi d’abord sur la terre pour monter, petit à petit

Vers le haut de la pyramide.


Etape par étape, la lumière éclaire ton corps et réveille ton sable.

Tu le sens désormais ?

Il a envahi chacune de tes particules pour réveiller les atomes de ton énergie.

Tu flottes, tu montes.

Tu libères ton feu,

Tu dégages ton énergie,

Tu connectes ton âme au cosmos.

 

Ta pyramide s’active.

Tu es devenu une pyramide.

Tes pierres s’agitent et frissonnent.

Ta peau se détend et tes organes se fluidifient.

C’est le moment de lâcher prise de ta forme humaine.

 

Lâche prise pour fusionner en ta pyramide.

 

En cet instant, vois ton œil céleste.

En ce moment, reçois les énergies du ciel.

Elles tombent sur toi comme une pluie de flocons bienfaisante.

Elles raniment tes particules,

Et enfin, elles éclairent ton cœur.

 

C’est le moment de la fusion des énergies que tu as reçues.

 

Ton plexus solaire est chaud.

Ta pyramide est éclairée.

Tu as conquis ton intérieur.

Tu es maître de l’intérieur de toi-même.

 

Maintenant, que cette énergie te submerge,

Tu demandes que faire.

 

Demande à recevoir.

Demande à écouter les messages dont ton âme a besoin,

Là, ici et maintenant.

Demande à être amour.

Demande à servir la lumière.

Demande enfin, à rire dans ta propre paix.

 

Lâche prise à nouveau.

Respire. (* par le nez)

Respire encore. (* par le thorax)

Et respire encore. (* par le ventre)

 

Observe.

Attend.

 

Observe le silence autour de toi.

Ecoute les mystères qui t’initient à leurs secrets.

Touche le doigté de leur sagesse.

Goutte ta salive reconnaissante.

Sens, sens enfin, la réalité qui se dessine à toi.

 

Ouvre tes mains, ton cœur, ton corps, ton âme et éclaire,

Eclaire encore.

Illumine par ta tête.

Irradie par ta fontanelle.

Et reçois.

Reçois dans l’amour.

 

Ta pyramide est désormais ouverte.

Ton cône est relié au ciel.

Tu as ouvert votre canal de communication.

Tu as ouvert la clé du champ astral.

 

Je te souhaite un bon voyage.