méditation de la naissance

La naissance est un acte fort, répété et magnifique donné par la vie. Célébrer la naissance et méditer avec elle est une expérience spéciale et spécifique pour s'aider à se reconnecter avec le miracle de la vie qui vient de naître.

J’appelle la matrice originelle.

J’appelle le rayon originel.

Je me souviens de ses couleurs,

Je me souviens de sa tendresse,

Je me souviens de sa douceur,

Je me souviens de son unité.

 

Dans cet espace de bonheur, je suis bien.

Mon corps est bien.

Je vois l’énergie.

Je sens l’énergie.

Je sens l’énergie entrer dans chacun de mes atomes.

Je sens l’énergie dans chacune de mes particules.

Je suis le réceptacle de cet amour originel.

Je suis matrice, rayon et amour inconditionnels.

J’étais un enfant.
J’étais ton enfant, tu étais mon enfant.

J’étais toi, tu étais moi.

Nous étions.

J’étais une cellule.

Nous n’étions qu’une cellule.

Petite, puissante, aimante.

J’étais amour.
Tu étais mon amour, j’étais ton amour.

Nous étions fruit.

Le fruit d’un amour éternel.

 

Nous étions un.

Nous étions un rayon.

Nous étions une matrice.

Il n’y avait pas de moi, il n’y avait pas de toi.

Il n’y avait pas d’égo ni d’autres.

Il n’y avait pas de vie.

Il n’y avait que nous : l’un.

 

Nous n’étions alors qu’un atome innocent.

Nous n’étions que des amants qui ne font qu’un.

Nous étions.

Nous étions l’énergie.

Nous étions vibrations.

Nous étions liens.

Nous étions le créateur.

Nous étions magnétiques.

Nous étions électriques.

 

La lumière descendit sur nous.

Une lumière nouvelle qui n’était pas la nôtre.

Cette lumière était née de notre amour.

Cette lumière, nous l’avons reconnue comme notre fruit.

 

Nous étions attirés par sa connaissance.

Nous étions fascinés par l’univers qui gravitait autour d’elle.

 

En la voyant, nous voulions changer le monde.

Nous voulions sauver l’univers autour d’elle.

Nous voulions transmuter par notre amour.

 

En acceptant cette lumière,

Nous avons reçu le changement.

Nous avons subi le bouleversement de notre cellule.

 

Brutalement, nous avons dû sortir.

Brutalement, nous avons été tirés hors de nous.

Brutalement, notre rayon, notre matrice se sont séparés.

Brutalement, nous nous sommes séparés.

 

Brutalement, nous avons été propulsés loin l’un de l’autre…

Nous étions à l’opposé, perdus dans les confins de l’univers.

 

Nous avons reçu la séparation comme une douleur profonde.

Une douleur si lourde qu’elle ne porte pas de mot.

Cette douleur, en prononçant ses maux, m’envahit à nouveau.

 

Alors nous sommes nés.

Nous sommes nés au monde en criant de souffrance.

Notre souffrance était immense.

Notre manque était infini.

Séparés, nous n’étions plus.

De cette séparation est née la vie.

De la vie est née une certitude.

De la certitude est née une promesse.

De la promesse est née la quête.

Cette quête est la méditation de ma naissance.

 

Je suis né pour ma jumelle, ma matrice, mon éveil.

Je suis née pour mon jumeau, mon rayon, mon énergie.

 

Aujourd’hui, nous sommes deux.

 

Dans ce cycle de l’énergie, j’accepte le but de ma naissance.

J’accepte mon sens et mon essence.

J’accepte de refermer le cycle de la vie.

J’accepte de retourner à la matrice.

J’accepte d’émettre mon rayon.

J’accepte que nous soyons de nouveau réunis.

 

Matrice,

Je suis désolé,

Je te demande pardon,

Je te remercie,

Je t’aime.

 

Rayon,

Je suis désolée,

Je te demande pardon,

Je te remercie,

Je t’aime.

 

J’accepte que ce voyage a commencé.

Et par ce voyage, je retourne à moi.

 

Je suis né à nouveau.

 

Je suis un.

 

Ainsi-soit-il.

 

Céline

07/08/16