méditation de l'Accueil

Apprendre à accueillir, à recevoir est une faculté bien complexe qu'il n'y parait. L'accueil est plus puissant que le célèbre "lâcher prise" et permet d'accepter ce qui vient comme notre création et le résultat de notre force d'attraction.

Je ris.

Je souris.

Ou je ris.

Ou je souris.

 

A chaque émission,

Je ris.

Je souris.

 

Je suis humour.

Je suis taquinerie.

Je prends tout à la rigolade,

Avec le sérieux de la justesse,

Avec l’insolence de la bonté,

Avec la gaieté de l’instant.

 

J’accueille chaque épreuve avec recul

Et le plus d’attention à l’insolite, la facétie, la gaité du moment que l’on me tend.

 

Je suis l’accueil.

Ce sourire qui remplit de bonne humeur.

Cette attente de mon arrivée qui célèbre ma vue.

Cette fleur qui respire de joie.

Ce gâteau qui embaume ma malice.

 

Je suis accueil des inquiétudes, des contraintes, des accusations.

Je renverse alors les perceptions

En recevant cette peur qui s’exprime

En transmutant ces liens qui émeuvent

En irradiant d’un amour rieur qui guérit.

 

Je suis l’accueil quand je souris au présent.

Je ne moque pas, je ne juge pas.

Je comique, je blague, je pointe

Vers le sourire qui dessine l’accueil de la vie.

 

Dans la vie, dans la mort,

Il y a toujours des cycles, des épreuves,

Des naissances, des décès, des maladies.

Quand j’accueille en souriant,

Quand je prends le temps de rire de cet espace que l’on m’offre pour grandir

Alors j’accueille.

J’accueille comme un hôte qui reçoit un étranger,

Une mère qui serre son enfant dans ses bras,

Un amant qui câline son aimée.

J’accueille avec amour, malice, joie, envie, plaisir

Et surtout, dans un sourire, dans un rire,

J’accueille ce que l’on m’offre

Avec la régularité du bonheur d’accueillir tous ces autres, tous ces moments,

Tous ces instants qui font le sel de la vie,

Le goût des autres, le regard apaisant, les bras chauds et réconfortants.

 

J’accueille, je ris, je souris aux cadeaux de la vie.

J’accueille car j’aime.

J’aime rire et sourire.

J’aime célébrer, vivre, aimer.

J’aime accueillir l’amour de l’autre, l’amour de moi…

Dans un sourire qui n’en finit pas.

Dans un rire qui ne s’oublie pas.

J'accueille le flot de l'univers.

 

 

A parte :

Ah ! Je ris de me voir si bien accueillir la beauté qui m’entoure.

Ah ! Je souris de ce miroir qui célèbre mon rire de toute beauté.

 

 6